Lobby & Lobbyists

Etre lobbyisteTo be a lobbyist

Je voudrais revenir sur la note des services de la sécurité de la Commission. Cette note indiquait que « Des cas récents montrent que la menace de l’espionnage contre la Commission croît de jour en jour, certains pays, des groupes de pression, des journalistes et des agences privées cherchant à obtenir des informations sensibles et protégées ». Valérie Rampi, porte parole du Commissaire Kallas allait jusqu’à expliquer qu’ «il se trouve toujours des gens qui aspirent à avoir accès à une information secrète sur la Commission Européenne ».

La Commission deviendrait-elle paranoïaque? Mis à part les services de la DG Concurrence, il existe peu « d’informations sensibles et protégées » au sein de la Commission. Tous les représentants « des groupes de pression » industriel et associatif savent très bien que Bruxelles est un lieu permanent d’échange, une maison de verre où tout se sait. Personne ne détient bien longtemps une information « secrète ». Et c’est tant mieux pour la démocratie.

Author :
Print